Coup d’Etat avorté ou action du monstre institutionnel

Coup d’Etat avorté ou action du monstre institutionnel

  Dans l’exercice du pouvoir et, conformément au droit défini par les lois de la République, la légitimité hiérarchise et  responsabilise, tout autant l’action que les rapports humains et institutionnels. Unique détenteur de cette légitimité, le peuple a le droit et le devoir, à l’aide de dispositions légales, d’arbitrer aux manquements, aux égarements et déviations qui résulteraient de l’exercice des différentes fonctions du pouvoir. L’illégitimité d’un pouvoir, corollaire de l’illégalité, traduit l’existence d’une conjonction d’intérêts multiples, souvent conflictuels, entre des personnes et groupes aux ambitions démesurées qui usurpent par la force le droit des peuples à choisir librement plus que leurs dirigeants, leur voie.

Français
Subscribe to RSS - Coup d’Etat avorté ou action  du monstre institutionnel