Ou va l’Algérie

Ou va l’Algérie, l’Egypte, … le Monde ?

Fouad DELICI

Il est indéniable que les libertés d’opinion, d’expression, d’entreprendre, exercées à l’intérieur d’un véritable Etat de droit où la légalité et la légitimité des Pouvoirs seront garanties fondamentalement par le résultat intégral des urnes, constituent le carburant des moteurs de développement des nations. Probablement en toute sincérité, mais en posant la question ‘’ou va l’Algérie’’, Boudiaf ignorait donc qu’en acceptant de se mettre à la tête d’une institution illégitime et illégale (le haut comité d’état ‘’HCE’’) il installait non seulement l’Algérie dans le non droit, mais il l’amarrait à la dictature, et ce faisant, il participait à immobiliser une Algérie alors en mouvement. Le pays cessait d’avancer, il ne pouvait donc aller nulle part. La question ‘’ou va l’Algérie’’ constituait et continue d’être un véritable non sens pour un pays à l’arrêt. Boudiaf semblait superbement ignorer que son concours était sollicité pour simplement finaliser la manœuvre de stationnement, le pays était à destination. Et de sa vie, il paya son  ignorance.

 

 

Français
Subscribe to RSS - Ou va l’Algérie