Gaza la martyre, Grandeur de l’une et décadence des autres

Une résolution palestinienne déposée au conseil des droits de l’homme de l’ONU condamne ‘‘les violations généralisées, systématiques et flagrantes des droits de l’homme et des libertés fondamentales’’. Elle condamne également ‘‘les attaques sans discrimination et disproportionnées(…) qui peuvent constituer des crimes internationaux’’ et demande la mise en œuvre d’une commission indépendante pour enquêter sur les violations du droit international commises par Israël dans son agression contre la bande de Gaza.
Le 23 juillet la résolution fut adoptée par 29 voix pour, une voix contre, celle des USA comme de bien entendu et 17 abstentions dont entre autres, la France, Le Royaume Uni et l’Allemagne.

Keith Harper représentant américain auprès du conseil des droits de l’homme a estimé que ‘‘cette résolution n’allait pas nous aider’’

John Baird, le ministre canadien des affaires étrangères s’est dit déçu que ‘‘le conseil onusien des droits de l’homme ait ignoré les actes terroristes odieux du Hamas.’’

Pour Israël, la création de cette commission relève d'un "tribunal fantoche". Yigal Palmor, porte-parole du ministère des Affaires étrangères affirme que "Cela fait des années que le Conseil des droits de l'homme de l'Onu s'est transformé en un 'Conseil des droits des terroristes' dont les pseudo-investigations sont déterminées par avance".

A l’expression affirmée des USA, du Canada et d’Israël, Les contorsions diplomatiques du langage des faibles et des soumis donnent la nausée.
Dans ce cadre, la résolution palestinienne fait part ‘‘d’attaques qui peuvent constituer des crimes internationaux’’. Ces attaques peuvent, on n’est sûr de rien, il faut donc une commission d’enquête indépendante pour confirmer ou infirmer l’hypothèse de crimes de guerre à Gaza.
A l’ouverture de la séance du conseil, la haute commissaire aux droits de l’homme madame Navi Pillay avait exprimé ‘‘des craintes sur la possibilité qu’Israël commette des crimes de guerre dans la bande de Gaza’’ en évoquant également ‘‘la possibilité qu’Israël viole le droit international.’’ C’est juste une simple possibilité exprimée du bout des lèvres et destinée à la consommation de l’opinion publique internationale dont il faut souligner la mobilisation.
L’Algérie, l’Egypte et le Qatar expriment ‘‘leur profonde préoccupation face à l’agression israélienne contre la population civile de Gaza’’. Juste une profonde préoccupation de l’agression contre des civiles. 450 enfants dont des nourrissons, tués dans des bombardements aveugles souvent à l’intérieur d’abris onusiens tout comme l’assassinat dans les mêmes conditions de quelques 850 femmes restent et constituent une simple agression contre des civiles et qui de surcroit préoccupe. Ce n’est point un génocide, ceux ne sont pas des crimes de guerre, que faut il pour secouer les peurs, les consciences.
Dans sa lettre de démission du gouvernement britannique, Lady WARSI secrétaire d’état rattaché au ministère des affaires étrangères, estimait que ‘‘la position et le vocabulaire’’ du gouvernement de sa majesté sur la situation à Gaza étaient ‘‘moralement indéfendable.’’
Grandeur de l’une et décadences des autres, Ellah guide ceux qu’il veut.

Faisant dans la duperie, l’Algérie à travers une campagne de presse soutenue a estimé avoir pris l’initiative d’appeler à une assemblée générale de l’ONU sur la situation dans la Bande de Gaza. Convoquée en réalité à la demande du groupe arabe de l’ONU, ‘‘cette réunion informelle’’ des 193 membres de l’organisation des Nations Unis devait se limiter à entendre des communications en vidéoconférences de Navi Pillay Haute commissaire des droits de l’homme pour Gaza, Pierre Krahenbruhl responsable de l’UNRWA à Gaza, Robert Perry coordinateur de l’ONU pour le processus de paix au Proche Orient et d’autres.
Informelle et selon les statuts de l’Organisation Onusienne, cette réunion ne devait en aucune manière déboucher sur une décision ou sur le vote d’une résolution quelconque sur la situation dans la bande de Gaza. Une action tout ce qu’il y a donc de plus stérile destinée à la consommation des peuples Arabes et Musulmans.
Pour la Bande de Gaza, l’Algérie à crédité Abou Mazen de 25 millions de dollars, a fait observer une minute de silence dans les espaces officiels, à fait arrêter de travailler pendant cinq minute les entreprises et institutions publiques qui n’ont jamais du reste travaillé et a fait interdire toutes les manifestations populaires en soutien à Gaza.

Ceci étant, il y a lieu de mesurer, par opposition à la bande de Gaza, la position de l’ensemble du monde occidental et leurs actions immédiates en faveur des chrétiens d’Irak. Sans recours au conseil de sécurité, à l’assemblée de l’ONU au conseil des droits de l’homme, à une enquête indépendante, l’action de l’EIIL dans le nord irakien fut qualifiée de génocide en l’absence totale de victimes civiles avérées (Chrétienne ou Yazidis). On peut également apprécier la célérité occidentale dans la livraison directe (pont aérien) ou à travers le parachutage des vivres, médicaments et autres équipements utiles aux réfugiés dont le nombre est abusivement multiplié, tout en prenant l’entière liberté de fournir des armes aux Kurdes. Il est vrai que les USA avaient fourni pour le dôme de sécurité d’Israël une cagnotte de 225 millions de dollars et ont réapprovisionné l’Etat hébreux en munitions tout calibre.
Les civiles de la bande de Gaza ont le tord d’être palestiniens et musulmans par-dessus le marché. A ce titre leur blocus humanitaire sera assuré en priorité par des geôliers égyptiens. Qui oserait livrer des armes au Hamas ? L’Algérie facilite l’agression française contre le Mali et la Centrafrique, arme la Tunisie, et pourrait intervenir militairement en Lybie.
Entretemps, dans la bande de Gaza, et durant la période du 9 juillet au 02 Aout 2014, une lueur d’espoir. Il y eu près de 4200 naissances dont 80% de garçon.
Djamel Eddine EL FASSI

Français

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.
9 + 6 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.