L’ELECTION PRESIDENTIELLE ALGERIENNE ET SES GRANDS ELECTEURS

Sous le thème central de ‘‘la stabilité de l’Algérie’’ les représentants du Président sortant martèlent à longueur de meeting que seul leur candidat est à même d’assurer la stabilité du pays. Entendons par stabilité, la docilité et la mise au pas de l’ensemble des institutions de la république, de toute la population tous courants politiques, idéologiques et sociaux confondus, afin de permettre ce faisant la traite en toute quiétude de la grosse mamelle de la vache Algérie par les entreprises européennes en général et françaises en particulier. Adossé à la feuille de route américaine dictée par l’ex secrétaire au foreign office madame Hilary Clinton et résumée dans une analogie au fameux tabouret à trois pieds (Réformes politiques, économiques et rajeunissement de l’encadrement) dont il ne nous semble pas utile de revenir en détail sur la teneur, le programme du candidat Bouteflika n’est nullement à l’ordre du jour dans cette campagne, se suffisant aux généralités.

Français

Ali Benhadj : « les exclus n’ont pas le droit de parler au nom du FIS »

Le vice président du FIS, Ali Benhadj, a refusé que des personnes autres que les responsables légitimes du FIS, à savoir Abassi Madani et son adjoint, parlent en son nom ; affirmant dans ces déclarations à Echourouk que le Front Islamique du Salut publie ses décisions par la voie de communiqués officiels et non pas dans des articles de journaux.

Français

Démenti

Sous le titre ‘‘trois membres fondateurs du FIS rejoignent Benflis’’ le quotidien arabophone Echourouk dans sa livraison du 12 mars 2014, en me citant, se livre à une désinformation tendancieuse aux buts inavoués en direction de son lectorat.

Français

Tags:

Coup d’Etat avorté ou action du monstre institutionnel

  Dans l’exercice du pouvoir et, conformément au droit défini par les lois de la République, la légitimité hiérarchise et  responsabilise, tout autant l’action que les rapports humains et institutionnels. Unique détenteur de cette légitimité, le peuple a le droit et le devoir, à l’aide de dispositions légales, d’arbitrer aux manquements, aux égarements et déviations qui résulteraient de l’exercice des différentes fonctions du pouvoir. L’illégitimité d’un pouvoir, corollaire de l’illégalité, traduit l’existence d’une conjonction d’intérêts multiples, souvent conflictuels, entre des personnes et groupes aux ambitions démesurées qui usurpent par la force le droit des peuples à choisir librement plus que leurs dirigeants, leur voie.

Français

L'interview interdit en Algérie: avec Kamer eddine

Au début de l'année 2013 j'ai reçu un appel téléphonique du journaliste Fayçal Oukaci du journal "Mon Journal" dont le directeur est Monsieur Hicham Aboud. Nous avons abordé quelque sujets puis il m'a demandé de faire une interview, des le départ il fallait nous mettre d'accord pour qu'il puisse poser toute sorte de questions a condition de publier l'interview sans  censure. Il a accepté, tout en s'excusant de ne pas pouvoir venir a Londres.

Alors nous avons convenu qu'il m'envoie toutes les questions par courriel et que je lui transmet mes réponses par la même voie, par la suite il m'envoie des questions complémentaires relatifs a mes réponses auxquelles je répondrai et après il m'envoie une copie de l'interview pour la corriger et l'approuver pour enfin publier l'entretien.

Français

La presse et la crise politique en Algérie

         Il n’est absolument pas de besoin de rappeler que la presse d’investigation n’existe pas en Algérie du fait de la nature du système politique de notre pays. Les affaires de corruptions mettant en cause des responsables de la Sonatrach, ou des gestionnaires du projet de l’autoroute Est-Ouest comme toute les autres affaires du genre, ne constituent point le fruit, ou l’aboutissement d’une enquête réalisée sur le terrain par un, voir une équipe de journalistes. De simples fichiers dont l’origine est à rechercher quelque part sur les étagères des officines de l’ombre et de l’anonymat sont remis à la presse, dont la mission consiste uniquement à en déverser le contenu nauséabond sur la place publique. Un fichier (même sujet et contenu) s’étale donc naturellement le même jour et dans la quasi majorité des journaux, instruisant ce faisant l’opinion nationale et internationale de l’ouverture des hostilités contre X.           

Français

Pages

Subscribe to الجبهة الإسلامية للإنقاذ RSS