Coordination nationale des détenus des camps du sud: Communique N°13

   Le capital mémoire disparaissant avec le cheminement du temps et des générations, il nous a semblé utile et nécessaire , voire un devoir ,de graver dans l’histoire de notre nation l’action de déportation de milliers d’algériens vers les camps du Sud Algerien.

Français

La problématique de la mise à mort de l’Algérie Histoire de comprendre ( 5 )

L’Algérie, un Territoire d’Outre Mer  français ?               

                  Cet occident qui veut plus qui veut absolument tout, aurait-il tout obtenu ?

La lutte antiterroriste constitue une manœuvre hautement stratégique pour les occidentaux. Elle justifie à elle seule auprès des opinions du monde (même arabe) les actions de dressage des peuples. Il serait peut être utile, juste pour se remettre dans le bain, de revisiter ‘‘l’opération Gladio’’ et de réexaminer dans ce cadre, à tête reposée, tout les attentats terroristes en occident et les scènes des exécutions d’otages partout ailleurs. De toutes les façons, la diplomatie algérienne est actuellement totalement, quasi exclusivement engagée auprès des maitres, au service des puissants dans la lutte contre le terrorisme. L’Algérie est présente à toutes les manifestations et réunions tenues à l’étranger et en rapport avec l’objet. Elle ne lésine pas de son coté à en organiser elle-même, sur son territoire des rencontres, journées d’études et autres réunions de toutes sortes et sur tous les sujets liés à cette lutte contre le terrorisme. 

Français

La problématique de la mise à mort de l’Algérie Histoire de comprendre ( 4 )

Les raisons d’une guerre ou les intérêts des clans :

Ces mesures furent donc perçues comme une véritable déclaration de guerre par les véritables rentiers, les maitres réels de l’import/export, ceux qui contrôlent l’ensemble du marché informel estimé par les experts à un montant de quelques 5000 milliards de dollars et qui ne fuient pas, ne reconnaissent tout simplement pas les lois. A leurs égards, les institutions fiscales et douanières sont totalement impuissantes. Les dispositions de la LFC 2009 (Loi de finance complémentaire pour l’année 2009) furent  donc assimilées comme une trahison du chef de l’état et le deal d’avril 1999 mieux, celui de 2009 fut rompu. Bouteflika voulait la guerre, il l’aura.

Français

La problématique de la mise à mort de l’Algérie Histoire de comprendre ( 3 )

Les retombées de la remise en ordre pyramidal :

Si nous étions restés dubitatif devant le constat de ‘‘la théorie des 5% du pouvoir’’, nous étions surtout au moment, et toute supputation mise à part, sans aucune idée, du moins formelle et officielle, sur le lieu réel de migration des 95% du pouvoir restant. Ce qui suit est à plus d’un titre enrichissant.

Français

La problématique de la mise à mort de l’Algérie Histoire de comprendre ( 2 )

L’année 2012 commença avec le retrait du MSP de l’alliance présidentielle (01 janvier). Pourquoi ? Il semblerait que le parti était appelé à assumer d’autres missions, et principalement celle d’exécuter une nouvelle partition au sein d’un nouvel orchestre en cours de formation. 2012 fut aussi l’année ou le RCD et le MSP (encore) changèrent dans la plus grande sérénité de leaders au moment ou contestataires, redresseurs, légalistes etc… au sein des appareils du FLN et du RND se livraient une bataille de succession acharnée par suite de la mise en minorité de leur chef respectif. Cette année fut également celle de la grande dépression pour les partis islamistes légaux qui laissèrent beaucoup de plumes dans les élections législatives de mai.

Français

La problématique de la mise à mort de l’Algérie Histoire de comprendre ( 1 )

Dans son livre intitulé ‘‘Vingt ans et plus’’, l’ancien ambassadeur français à Malte rapporte les propos ci-dessous tenus en direction de Nicolas Sarkozy en 2010 par un de ses conseillers politiques : « En ce moment le président algérien fait face à un coup d’État à blanc. Les généraux lui ont mis un marché en mains. Ils le gardent, mais il n’exerce plus que 5% du pouvoir ». Le décor est ainsi planté.

Si les propos du rapport verbal du conseiller du président français pèchent par un coté caricatural prononcé, aujourd’hui, l’examen des faits confirme nettement une tentative de déstabilisation à grande échelle du pouvoir exécutif en Algérie, étalée sur une période que l’on peut cadrer entre la fin du troisième trimestre 2009 et la fin du mois de mai 2013 pour l’essentiel, avec pour objectif le départ de Bouteflika à la fin de son troisième mandat.

Cette période (2009/2013) fut donc marquée par des évènements majeurs et une effervescence sociopolitique et forcément médiatique sans précédent et pour plus significatif elle fut caractérisée par:

Français

Pages

Subscribe to الجبهة الإسلامية للإنقاذ RSS